Par Yanick Péloquin,
Agent de développement,
Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ)

 

Savez-vous quel besoin essentiel est sacrifié lorsque le budget est serré?  Nous vous le donnons en mille : les loisirs. Mais il ne devrait pas en être ainsi puisque c’est un droit pour toute personne de ne pas être limitée à ses besoins physiologiques et d’avoir une vie sociale à la mesure de ses goûts.  »L’être humain ne vit pas que de pain », pourrions-nous paraphraser.

Diane est une adepte de yoga. Elle habite dans les Laurentides depuis une trentaine d’années et elle y a fréquenté plusieurs centres de Yoga. Elle pratique cette discipline dans une optique d’améliorer sa santé à trois niveaux: physique, psychologique et spirituel. Le yoga l’aide à surmonter les difficultés de la vie. Elle cherchait l’été dernier un centre de yoga accessible monétairement et soucieux de ses besoins à Sainte-Adèle. Elle a trouvé Esprit de corps Yoga Communautaire.

Esprit de corps Yoga communautaire, séance. / Crédit photo : © Esprit de corps Yoga communautaire

Esprit de corps Yoga Communautaire s’inscrit dans la foulée d’initiatives communautaires misant sur l’engagement et le pouvoir d’action de ses membres pour favoriser un plus grand accès à des activités qui permettent l’épanouissement de la personne.

« C’est la première fois que je tombe sur un centre comme Yoga Communautaire. »

-Diane, participante.

 

En effet, Yoga Communautaire se développe sur un modèle d’autosuffisance : plutôt que de dépendre de subventions gouvernementales -qui sont souvent fluctuantes-, l’organisme utilise le concept de la donation volontaire de ses membres pour se financer et étendre ses activités.

« Nous faisons la promotion de la santé et nous voulons que nos cours de yoga réunissent les gens qui sont aisés financièrement et ceux qui le sont moins, et non faire des cours séparés selon les budgets. Par la donation volontaire, chacun contribue selon ses moyens, et il n’y a pas ce sentiment de honte de bénéficier d’un service gratuitement à cause de sa situation sociale. »

– Jean-François Ducharme-Varin, directeur de Yoga Communautaire

 

Donc, toutes les personnes habitant Sainte-Adèle et les environs peuvent avoir des cours de yoga donnés par des professeurs qualifiés. Ces cours permettent notamment de développer une présence attentive à soi-même et à son entourage dans une perspective de santé publique.

Mais pourquoi Yoga communautaire est-il unique pour Diane? Celle-ci cible illico les qualités humaines et professionnelles des deux professeurs, Jean-François et Marie-Pier:

« Marie-Pier a étudié en sciences infirmières et ça me sécurise; elle est attentive et elle connaît les postures appropriées pour nous guider sans que l’on se blesse. Jean-François quant à lui détient un baccalauréat en études sud-asiatiques et une maîtrise en santé publique.»

– Diane, participante.

 

Diane souligne aussi la créativité de ceux-ci et l’étendue de leurs services rejoignant toutes les générations. Diane a rencontré notamment des parents qui participent aux cours avec leurs jeunes enfants. Elle apprécie le dynamisme insufflé par ces clientèles variées.

Esprit de corps Yoga communautaire, séance familiale. / Crédit photo : © Esprit de corps Yoga communautaire

Comme tout tableau a sa part d’ombres, Yoga Communautaire n’y échappe pas:  la participation n’est pas encore optimale, selon Diane, et ce, en dépit du concept des cours de yoga et de méditation sur donation volontaire. Elle en a parlé à plusieurs personnes à Sainte-Adèle et a constaté que beaucoup de gens ne saisissent pas d’emblée l’unicité de la formule Yoga Communautaire  pour la région. Néanmoins, elle reste optimiste que Yoga Communautaire rejoindra, petit à petit, plus de personnes.

 

Et pour les tons pastels du tableau? Diane mentionne que les participantes et participants sont invitées à causer autour d’une tisane dans le hall d’entrée du Centre après les cours.

« C’est très agréable, dit-elle, d’échanger avec le professeur(e) et les participants et cela rend l’expérience plus humaine.»

– Diane, participante.

 

Diane insiste également sur  les performances musicales qui accompagnent  la classe de yoga. En effet, la formation Harmonie-Son participe occasionnellement à la séance  en diffusant une musique produite par des bols de cristal, ce qui contribue agréablement à l’effet thérapeutique d’un cours de yoga régénérateur. «C’est inusité! Je n’avais jamais vécu cela auparavant », s’exclame Diane.

 

Esprit de corps Yoga Communautaire est le lieu de rencontre pour les personnes de tous les âges et de tous les milieux socio-économiques à Sainte-Adèle pour un loisir enrichissant pour sa santé physique, mentale et spirituelle. Le principe de maximiser ses propres ressources pour s’épanouir se constate autant dans les bases du yoga en soi que dans l’utilisation des donations des participants pour étendre l’offre de services dans la communauté adéloise.